Quelle différence entre l’ail et l’ail des ours ?

L’ail des ours devient de plus en plus une aromatisation très prisée en cuisine. Cette plante bulbeuse aromatique à fleurs blanches est une plante sauvage qui pousse dans les buissons ombragés dès le début du mois de mars. Les chefs apposent au menu des plats printaniers lorsque l’ail des ours développe sa saveur distinctive d’ail dans les bois. Sachez faire la différence entre l’ail et l’ail des ours.

L’ail des ours : qu’est-ce qui le différencie à la gousse d’ail ?

L’ail des ours est une plante sauvage qui sent une forte odeur d’ail. Il tire son nom de son côté sauvage et épicé, mais également parce qu’il paraît que c’est la première plante que les ours mangent à leur sortie d’hibernation. Herbe sauvage vivace, apparentée au poireau, à l’oignon et à l’ail, elle découle de la famille des Amaryllidacées.

Son parfum et sa fragrance sont très semblables à ceux de l’ail, mais pas aussi forts. Autre dissimilitude entre l’ail classique et l’ail des ours : l’ail des ours est une plante qui laisse beaucoup moins d’ « arrière-goût d’ail » lorsqu’elle est consommée.

Ail des ours : comment les identifier ?

Certaines plantes prennent les mêmes aspects que l’ail sauvage en raison de leur forme ovale, particulièrement surtout le muguet et le colchique. Mais à y regarder de plus près, impossible de se tromper, car l’ail des ours est facile à reconnaître grâce à sa forte senteur. Pourtant, si vous avez un faible odorat, vous pouvez astiquer une feuille pour mieux le sentir.

Les feuilles d’ail des ours sont rassemblées par paires sur des pétioles différents. Ses fleurs blanches en forme d’étoile se couronnent par des bulbes. Enfin, il pousse en groupes, loge rarement avec d’autres plantes et forme des tapis qui recouvrent le sol forestier.

Comment l’utiliser en cuisine ?

Sachez que l’ail des ours se prépare de la même façon que les épinards ou l’ail classique. La plante entière est comestible : feuilles, bourgeons et fleurs. Il est conseillé d’utiliser l’ail rapidement et conservez-le plusieurs jours dans un chiffon humide et frais. Vous pouvez prolonger sa durée de conservation en le trempant dans de l’huile d’olive ou en le convertissant en pesto. Râper ou couper en lanières pour apporter une touche particulière à une variété de pains ainsi qu’aux fromages aux herbes et aux pommes de terre. Pour trouver d’autres usages culinaires de l’ail d’ours, il est conseillé de consulter les sites de recette de cuisine.

Alimentation : quelle différence entre bio et équitable ?
Epicerie fine : est-ce un gage de qualité ?